Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 18:10

Dimanche matin 8h, rendez-vous à la Paroisse pour assister à la messe dominicale. Ma présence à cet acte religieux n’est en rien obligatoire mais bien volontaire car après l’accueil chaleureux reçus par les Jésuites et l’ensemble de la Communauté catholique de Mongo, cela me semble le minimum d’y assister, d’autant plus que je comprends ici très vite que la religion prend une place très forte dans les structures sociales et que la messe est plus un espace social d’échange et de rencontres entre les amis du village. Je suis donc enthousiasmée mais aussi un peu nerveuse, les autres volontaires déjà expérimentés et intégrés. La messe dure deux heures, pendant lesquelles le prêtre n’intervient que quelques minutes pour faire son homelie. Tout le reste du temps est animé par les choristes et différents croyants de la communauté qui s’avancent pour partager des lectures. Je suis touchée par cette grande participation de la population locale dans l’organisation de la cérémonie par la place qui leur est donnée dans la paroisse, le lieu d’une Eglise beaucoup plus ouvert et démocratique que les rigides structures du clergé que je pouvais connaître en France. Cette grande ouverture et adaptation de l’Eglise locale au contexte culturel de la région est transmis de manière très juste et humaine dans le discours du Père Philippe qui nous invite tous en ce dimanche à faire la fête comme nos frères musulmans et juifs qui sont eux aussi en train de célébrer la joie, les uns pour la fin du Ramadan, les autres pour la fête de Yomm Kippour. Il nous rappelle que nous sommes tous frères, rassemblés devant Dieu pour lui demander pardon et se retrouver pour fêter ensemble sa miséricorde et son amour. Même si les prières et les appels à Dieu me sont inconnus et ne me parlent pas trop, je comprends le message auquel je m’identifie comme non croyante de part son humanité. Un bel exemple de discours que nous devrions avoir plus souvent à l’esprit dans nos actions au quotidien et qui à une plus grande échelle pourrait semer la paix dans nos peuples et contenir les mouvements de violence et de haine entre les hommes en leur rappelant que nous sommes tous égaux et tournés vers les mêmes doutes, craintes, interrogations, espoirs et destinées. Bon vous dire aussi que je n’échappe pas aux habituelles présentations des nouveaux devant l’Assemblée, petit moment désagréable et inconfortable au micro mais qui porte ses fruits par la suite car une fois la messe terminée, les gens s’approchent de moi avec confiance et envie de me connaître et de parler et je fais la connaissance de dizaines de personnes, surtout des jeunes, avec qui j’espère pouvoir tisser des liens, étudiants à l’Institut d’ Ingénieurs ou bien encore à l’Internat de filles, j’ai hâte de pouvoir sortir avec eux et découvrir les conversations et divertissements des jeunes tchadiens et partager mes coutumes avec eux, même si j’ai déjà expérimenté en allant au bar « La Reine du Guéra » cette semaine une commune à tous les jeunes dans le monde je crois : la bière!

 

PS : Petite anecdote, le père Philippe qui dirige la messe est originaire de Saint-Nazaire, de Trignac exactement, le monde est vraiment petit ! Rien qu’à Mongo, nous sommes déjà trois de la Loire-Atlantique, à croire qu’il faut venir au Tchad pour retrouver ses compatriotes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tite Luna
commenter cet article

commentaires

morgane 15/10/2010 20:30


C'est pas vrai !
Ali nous a fait un gaspacho merveilleux hier !
Pour les plats tchadiens on va l'initier promis !


Tite Luna 03/10/2010 15:43


Effectivement, le hasard restera un grand mystère...Question recette de cuisine, ne rêve pas trop Flo, je n'ai malheureusement pas de grand talent de cuisinière et ici ça ne s'arrange pas car les
gens font ça beaucoup mieux que moi donc j'ai rendu le tablier! je te promets quand mm d'observer pour concocter au moins un plat spécial à mon retour..:)


Flo Doubol 17/09/2010 20:11


On peut se poser la question sur le hasard parfois ! En tout cas tu seras très bien entourée. La solitude du volontaire te semble déjà évacuée :)


Flo Doubol 17/09/2010 20:08


Et ça mange encore :) Dis donc tu vas nous revenir avec plein de recettes de cuisine ! On va se régaler dans deux ans avec tout ce nous allons apprendre